Réception du Nouvel An

  • 8 janvier 2018

Monsieur le maire, Gaston Latscha, a débuté la cérémonie des vœux en dressant un bilan succinct des activités et fréquentations de la Comète. Elle « aura définitivement marqué la vie et l’histoire de Hésingue ».

Puis, « en parlant d’histoire », il a évoqué le château de Hésingue. Eh oui, il y a bien eu un château à Hésingue (rues du Château – des Remparts et du Fossé).  C’est d’ailleurs ce sujet qu’à retenu un jeune étudiant féru d’histoire, Jules Féron, dans son ouvrage intitulé « les châteaux de Hésingue ». Il y retrace « l’histoire prenante, parfois brutale et même sanglante, qui accompagne les châteaux respectifs de Hésingue ». Le jeune homme de 20 ans fut invité à monter sur scène pour la présentation de son livre.

Après cette première étape historique, monsieur le maire a lancé la projection d’un film de 6’ retraçant l’amitié de Hésingue avec Grenade sur l’Adour dans les Landes, née il y près de 79 ans.

Son discours débuta par l’évocation de l’échange de territoires entre Hésingue et Saint-Louis, qu’il caractérise « d’historique. Il faut dire que cela fait 70 ans qu’on en parle !
Cet échange de territoire ouvre de nouvelles perspectives, qu’elles soient économiques, sociales ou environnementales.
Il est essentiel pour l’aménagement du projet d’EURO3LYS, ce nouveau quartier d’affaires et de vie de plus de 100 ha qui sera situé sur les bans de St-Louis et Hésingue.

La caserne des pompiers du SDIS est à présent définitivement sur le territoire de Saint-Louis.

L’arrivée du tram 3 à la gare de Saint-Louis en est une 1ère étape importante.

Le parking silo derrière la gare en est le complément et bientôt le tram sera prolongé dans une prochaine phase jusqu’au centre de loisirs et de commerces que la société Unibail-Rodamco a l’intention de construire.
Ce centre de loisirs et de commerces est appelé à être un moteur majeur de développement pour l’économie de toute notre région, avec forte création d’emplois. Et il permettra de prendre en compte et surtout aussi de résoudre les problèmes de trafic et de circulation d’aujourd’hui et de les éviter pour demain ».

Puis il enchaine en évoquant le secteur économique, le départ de l’entreprise EMI de la Zone Industrielle de Hésingue pour Saint-Louis, pour cause d’expansion, l’arrivée de nouvelles entreprises notamment Springensfeld et Cocktalis.

Il évoque ensuite l’état d’avancement du Technoparc, situé sur notre ban communal entre l’autoroute et l’ancienne route du fret, en phase de viabilisation et pratiquement prêt à accueillir des entreprises.

« L’implantation de la nouvelle déchetterie de Saint-Louis Agglomération, un centre de tri fonctionnel et attractif pour notre population et notre environnement, verra bientôt le jour dans prolongement de la Zone Industrielle de Hésingue. L’aménagement de la rue de Saverne permettra un accès direct à la Zone Industrielle et la nouvelle déchetterie par un giratoire, qui sera réalisé sur la route de Blotzheim. »

Alors qu’il aborde les travaux de dévoiement du Liesbach nécessaires pour maîtriser les crues, qui démarreront ce mois-ci, le maire évoque la nouvelle loi fiscale adoptée fin 2017. S’il reconnait ses points positifs, il exprime l’incertitude ressentie par les collectivités. « Les entreprises sous régime fiscal français payent des impôts locaux, alors que celles sous régime fiscal suisse en sont dorénavant exonérées. Les compensations intégrées dans la nouvelle loi s’appuient sur des montants de 2015 !

Il pointe ensuite l’augmentation des nuisances sonores de l’Euroairport, dont sont victimes les riverains français et suisses, en rappelant qu’une motion a été adoptée par les représentants de Saint-Louis Agglomération et ceux des 40 communes concernées, ainsi que par l’Eurodistrict trinational de Bâle, afin de demander, en matière de décollage, une extension du repos nocturne de 23h à 6h.

Puis il est revenu sur les chantiers arrivés à terme ou à venir : fin des travaux d’aménagement de la plaine sportive, fin de travaux d’aménagement de voirie du quartier ancien du centre et la création de la place Grenade sur l’Adour, démarrage du pôle médical « maison Hasso » dont l’ouverture est prévue début 2019,  démarrage de la 1ère tranche de voirie de la rue de Saint-Louis, renforcement de la sécurité autour des écoles et meilleure visualisation des zones 30 et enfin et pas des moindre, l’arrivée de la fibre optique à Hésingue.

Il a ensuite parlé de la problématique liée à la loi imposant 20 % de logements sociaux pour les communes comptant plus de 3500 habitants. Le maire a rappelé que tout restait à faire en la matière. Hésingue compte aujourd’hui 2800 habitants.

Aussi, le conseil municipal a engagé une réflexion via une procédure de Zone d’Aménagement Concerté, avec pour objectif « d’aller vers un développement de quartiers avec une qualité urbaine définie […] et de respecter un phasage permettant d’adapter les écoles, crèche, périscolaire à une population en constante croissance ».

Des travaux d’agrandissement de l’école seront lancés en 2018. De même une réflexion sera engagée quant à un possible agrandissement du périscolaire. L’hébergement seniors ne sera pas en reste. Le projet doit être repensé afin qu’il soit bien adapté aux réels besoins de la population, tout en tenant compte des possibles aides à domicile. L’emplacement derrière le pôle médical lui reste réservé.

Côté projets intercommunaux les travaux de la piste cyclable entre les centres de Buschwiller et Hésingue vont bientôt démarrer. Des bornes pour l’alimentation électrique des véhicules vont être mises en place par Saint-Louis Agglomération, dans le cadre de son programme de développement écologique et environnemental.

Au maire de conclure qu’avec l’aménagement du Technoparc pour 2 entreprises, qui implique une modification du PLU, Euro3lys, le raccordement ferroviaire de l’Euroaiport, le prolongement du tram, le Technoport et la venue d’Unibail-Rodamco, la rue de Saverne qui sera raccordée à la rue de Blotzheim pour accéder à la future déchetterie, mais aussi prolongée dans l’autre sens jusqu’à la zone 6bis de l’EAP, le dévoiement du Liesbach, la piste cyclable sur une des berges qui permettra également de rejoindre la zone 6bis etc… cela fait beaucoup de projets économiques et environnementaux auxquels la commune de Hésingue sera appelée à participer, puisqu’ils se réaliseront sur son ban communal.