Vidéoprotection

By 4 octobre 2018Actualités

La municipalité a fait installer 4 nouvelles caméras de vidéosurveillance.

Après une première tranche, regroupant le déploiement par ARS Telecom de Habsheim de caméras de surveillance autour de la mairie, de la crèche et du groupe scolaire, cette seconde phase comprend l’installation de caméras autour de la plaine sportive.

Monsieur le maire précise qu’« il s’agit de la deuxième étape d’un projet global, qui en comprend trois ». Trois caméras fixe et une caméra PTZ ont été installées près des terrains de football. Elles couvrent non seulement les équipements sportifs, mais aussi l’arrière de la Comète, le skate-park et le centre technique, situés à proximité du stade.

L’installeur de l’équipement, M. Thierry Perseghin, gérant d’ARS Télécom, précise que, « l’intérêt d’une caméra PTZ est qu’elle dispose de fonctions panoramiques, d’inclinaison et de zoom. Elle peut se déplacer à 360° à l’horizontal et 180° en vertical, pour zoomer d’avant en arrière jusqu’à 23 fois (un zoom de caméra fixe peut aller jusqu’à 4 fois). La couverture est plus étendue et les détails plus précis qu’une caméra fixe. Il est ainsi possible de distinguer un visage à plus de 200 mètres. Le tracking, c’est-à-dire le fait de suivre une personne dans ses déplacements, est ainsi rendu possible. ».

Le maire explique que « ces installations ont été rendues nécessaires, car il est très difficile de maintenir la propreté des lieux, surtout au skate-park, où des groupes se réunissent souvent le soir. Il y a même des rassemblements de voitures et quelques fois des rodéos sont organisés sur le parking de la Comète ».

Monsieur le maire tient à faire remarquer que « depuis l’installation de la vidéosurveillance, le centre-village a retrouvé son calme ».

L’étude préalable a été menée par M. Yann Vilardell, du bureau d’études Neobe de Châtenois. Il accompagnera également la troisième phase planifiée pour l’année prochaine.

Cette dernière phase comprendra l’installation de caméras aux entrées de village et aux points d’apport volontaire, où l’on retrouve très régulièrement des déchets qui n’ont pas lieux de s’y trouver.

La commune comptera donc en 2019, 33 caméras.

Le coût de l’ensemble (y compris la 3ème phase) s’élèvera à près de 200.000 € (12.000 € pour les huit caméras du centre + 20.000 € pour les 4 caméras de la plaine sportive, le reste pour les frais d’études et l’installation des 21 caméras restantes).

crédit photo : M. Sébastien SPITALIERI, l’Alsace